Chroniques de la Fastidieuse. Note 3

Publié le 5 Février 2017

Ou la fin de la précédente Odyssée
 

 

Sauce à part

 

Pour éviter les dérangements à l'intérieur du pays, au fil des ans, les cloisons de la sociabilité devinrent plus épaisses. Le prix à payer fut un cadastrage rude. La perception de son voisin devint plus caricaturée, parfois idyllique, parfois méprisante, et même revancharde. Des visions transmises d'une génération sur l'autre, pour cause d'immobilité sociale et de fatalité centripète.

 

Le partage devenu plus segmenté et automatisé, se faisait désormais un peu moins avec la chaleur humaine dans un mouvement où les sens se séparaient du même, et où la perception devint sectorisée. Ce qui avait été gagné d'un côté grâce aux nouvelles technologies : rapidité du traitement d'information, richesse iconographique, bouillonnement d'idées, explosion des contacts télé-sympathiques, abstraction démesurée, désirs exploités à des fins diverses et dévariés, somme de connaissances transmises et discutées, etc... avait été perdu de l'autre, en terme et moyen humain, en tout cas profondément modifié.

 

Le proche et le lointain n'étaient pas de même nature. Bref, ce qui jadis était simple comme "bonjour" était devenu pour certains un Graal à conquérir hors des frontières et des sentiers battus. Les rapports sociaux avaient changé de formes et de portées, ou bien étaient devenus plus volontiers sujets à transaction monétaire. Ce dernier point bien sûr n'était pas une nouveauté. La précarisation et l'exclusion simplement en dévoilaient toutes les saveurs.

 

Une douce indifférence protectionniste s'installa afin d'assurer la stabilité et la quiétude psychique nécessaires à la continuité des activités humaines suburbaines. Quelques éditions personnalisées sur les réseaux, permettaient l'injection de simili chaleur humaine dont l'impact suffisait parfois à redonner un sourire au plus esseulé des utilisateurs... L'espoir renaissait alors, le sentiment de puissance se faisait à nouveau entendre, et rassurés, tous allaient bon train sur des voies parallèles qui, quand même, et l'on s'en félicitait, avaient le mérite d'exister. La question du partage, de la sincérité des relations, etc... devint un tantinet obsessionnelle mais servit de garde fou pratique pour qui aurait été tenté de dévier de sa trajectoire. Ainsi le virtuel a des vertus que seul les vertueux ignorent...

 

@home

 

Ce cloisonnement urbain et social avait coïncidé avec une période dite glorieuse, qui s'était en partie affirmée par des mouvements migratoires post post império-contorsionnistes, dans lesquels la Rép' perpétuait ses privilèges, son assurance et sa différence de traitement légendaires, "at home".

     

    L'identité chez certains demeurait celle de l'appartenance, et donc aussi l'appartenance décidait, dans les esprits, de l'identité de l'autre. Les images faisaient leur chemin mais pas forcément le quotidien des êtres.

       

      Avril 2016

      Rédigé par Scripta

      Publié dans #Littérature, #Fastidieuse, #2016, #scripta 21

      Repost0
      Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
      Commenter cet article